billet : casse-tête chinois

 

Alors que viennent de démarrer les Jeux Olympiques de Pékin, la Chine reste un véritable casse tête pour la France. La valse hésitation du président Sarkozy entre intérêts économiques et droits de l’homme a donné le pire résultat possible. La France est moquée par la Chine, qui ne lui fait plus confiance, tant les revirements de nos gouvernants l’exaspère. Les fanfaronnades de Nicolas Sarkozy, qui se rend finalement à Pékin la queue entre les jambes, ont finalement nuit aux intérêts de la France et à la promotion des droits de l’homme, Paris se retrouvant décrédibilisé.

 Il aurait mieux valu ne pas mêler présence aux Jeux Olympiques et dialogue sino-tibétain. La trêve olympique n’aurait pas du être menacé et la priorité de la France aurait du être de pousser la Chine à la négociation pour favoriser la pacification des relations avec le Tibet. La Chine n’est plus un pays en développement, elle est une puissance et ce statut oblige la France à modifier sa politique vis-à-vis d’elle. C’est ce que nos dirigeants ne semblent pas avoir compris…

 Angela Merkel, la chancelière allemande est toujours restée ferme sur ses positions et n’a pas hésité à recevoir le dalaï-lama, sans pour autant être mise à l’écart par Pékin car sa position a toujours été claire.

 Une France forte vecteur de paix dans le Monde, une France digne qui ne néglige pas pour autant ses intérêts, voilà qui aurait été plus utile que les cabrioles de Nicolas Sarkozy…

 Par Olivier, le 10 août 2008

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Comptaschool Cours particuliers de comptabilité, contrôle de gestion et gestion financière ! http://www.comptaschool.fr

référencement gratuit 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site