Mittal : Debout La République dénonce une colonisation indutrielle

Mittal : Debout La République dénonce une colonisation indutrielle

Le 14 février 2008

COMMUNIQUE DE PRESSE DE DLR

L’annonce d’un bénéfice record de 7,5 milliards d’euros par la société Mittal constitue une véritable provocation pour les salariés de Gandrange menacés de licenciement. C’est aussi un camouflet infligé au président de la République, qui s’est engagé à financer les restructurations du site mosellan.

Voilà à quoi mène la politique unilatérale de désarmement industriel imposée par la Commission de Bruxelles, qui avait interdit à la France de s’opposer au rachat d’Arcelor par Mittal !

Non content d’avoir payé pour rien, il y a dix ans, la remise à flot d’Usinor-Sacilor avant son incorporation à un champion européen de l’acier finalement cédé au premier venu, les contribuables français vont devoir maintenant financer la casse sociale d’une multinationale sans foi ni loi qui se gave de profits astronomiques sur le dos de ses salariés.

Ce gâchis scandaleux illustre une fois de plus la contradiction majeure d’un président de la République qui en appelle le matin au patriotisme économique et au rétablissement de la préférence communautaire, pour mieux signer l’après-midi un traité européen qui en rend encore plus impossible toute mise en œuvre.

Nicolas DUPONT-AIGNAN Député non-inscrit de l’Essonne Président de Debout la République

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Comptaschool Cours particuliers de comptabilité, contrôle de gestion et gestion financière ! http://www.comptaschool.fr

référencement gratuit 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site