Saint-Pol-sur-Mer (MRC) : "Aux municipales, des records et de l’insolite"

Saint-Pol-sur-Mer (MRC) : "Aux municipales, des records et de l’insolite"

 
La Voix du Nord - Edition du dimanche 2 mars 2008

(JPG)

Saint-Pol-sur-Mer, 23 000 habitants, est la plus grande ville de la région où une seule liste, celle du maire sortant Christian Hutin, se présente aux suffrages des électeurs.

Voici sept ans à Saint-Pol-sur-Mer, Christian Hutin avait été réélu en obtenant 74,08 % des voix dès le premier tour. Dimanche, le maire sortant et sa liste feront cavaliers seuls et sont assurés d’un troisième mandat avec 100 % des suffrages.

« Je me suis engagé auprès du président Sarkozy : le 10 mars, je libérerai mes opposants politiques ! » En cette fin de journée, colistiers et sympathisants de Christian Hutin, réunis dans le local de campagne en plein coeur de Saint-Pol, rient à la blague de leur tête de liste. Dimanche, le maire sortant et ses 34 colistiers n’auront aucun challenger.

Curieux tout de même dans une ville qui compte 23 000 âmes... « Entre une ville, une liste et un homme, c’est un contrat à durée déterminée qu’on signe, tente d’expliquer Christian Hutin. Les deux précédents CDD ont été respectés et approuvés par la population. » Pourtant, les débats ont été particulièrement âpres durant le dernier mandat. Le projet d’association avec Dunkerque et Fort-Mardyck a été très discuté. « Les Saint-Polois ont été vexés, 75 % d’entre eux avaient dit “oui”. Les Dunkerquois n’y ont pas cru. Dommage, je reste persuadé que c’était une bonne chose. »

Autre projet discuté : la rénovation urbaine de la ville. Saint-Pol pouvait prétendre à l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) pour le quartier des Cheminots. La ville a finalement décliné la manne de 80 millions d’euros et réhabilitera ses quartiers au coup par coup. « Je n’ai pas besoin d’opposition car je l’ai en interne !, assure le maire. Chacun a compris qu’il n’y avait pas d’intérêt d’arrêter le train pour faire Clochemerle. »

Si Saint-Pol est dans le top 10 des villes françaises les plus pauvres, elle est la « 10e ville la mieux gérée en France, selon “Challenges” en 2006 ». Avec une dette proche de zéro, un travail mené sans augmenter les impôts depuis 1995, la ville a récemment accueilli une zone franche qui a créé 200 emplois (« Le chômage est passé de 24 % il y a quatre ans à 16 % aujourd’hui ») et un beffroi, fierté de la population.

Autre satisfaction : celle de voir reculer l’extrême droite dans une ville ouvrière montrée du doigt en 2002 pour ses 32,3 % de votes Le Pen au second tour de la présidentielle. « Saint-Pol était stigmatisé pour le FN et la pauvreté, glisse, malicieux, le maire sortant. Là, les médias nationaux découvrent une ville étonnamment solidaire. » Car la clé de la réussite reste l’esprit d’équipe. « La devise du rugby, sport phare ici, c’est : “Saint-Pol, relève ton col”.

Pour gagner un match, il faut un pack costaud, une équipe unie avec son public. On s’est rassemblé. » Auteur d’un virage soudain en 1999 (RPR, il avait rejoint le MRC), Christian Hutin abolit les frontières politiques. Sa liste fédère chevénementistes, radicaux de gauche, socialistes, communistes, chasseurs, Verts, gaullistes sociaux et « hutinistes ». Sans oublier Marie Simati, son adversaire de gauche lors des législatives... Assuré d’être réélu, Christian Hutin aurait pu attendre, serein, le 9 mars au soir. Impossible. Tractages sur les marchés et à domicile, un local de campagne dont les Saint-Polois poussent aisément la porte, des collages d’affiches efficaces... Ne manque qu’un meeting et la panoplie du maire sortant en campagne serait complète. « On fait campagne par respect pour les gens et la démocratie. Pour que les Saint-Polois se déplacent car il faut voter pour les cantonales. » Dans le canton de Dunkerque Ouest se présente Marie Fabre (PS), sa suppléante à l’Assemblée nationale. Unique député MRC, Christian Hutin a l’habitude de faire cavalier seul mais de s’entourer d’une équipe costaude.

2 votes. Moyenne 0.50 sur 5.

Commentaires (2)

1. agez gregory 09/06/2009

Bonjour,
pour le trois quart de ce qui est dit je ne suis pas du tout d'accord avec vous car ce n'est pas parce que la zone franche a permis la création de 200 emplois que tout va bien. Et s'il vous plaît arrêtez de parler du beffroi sa devient lassant à force!! En ce qui concerne les élections que ce soit cantonales ou législatives etc, il n'y a pratiquement aucun saint polois qui osent s'engager dans la politique municipale. Savez-vous pourquoi ? Moi je vais vous le dire, parce que c'est gens là on peur premièrement de perdre leur emploi parce qu'il faudra faire campagne et ensuite ils ne sont pas sur de la remporter cette élection! Donc vous dîtes que vous faites campagne pour les gens et la démocratie mais excusez-moi faire campagne tout seul c'est ce foutre du monde!!
Cordialement,
Agez Grégory

2. Journal républicain (site web) 10/06/2009

M. Gregory AGEZ

Merci pour vos remarques, cependant je tiens à préciser qu'il s'agit d'un article de "La Voix du Nord" du 2 mars 2008 comme indiqué au début de l'article et que vos remarques sur l'engagement politique peuvent être appliquées partout en France, ce qui n'empêche pas les candidatures d'affluer.

Cordialement,

Olivier

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Comptaschool Cours particuliers de comptabilité, contrôle de gestion et gestion financière ! http://www.comptaschool.fr

référencement gratuit 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site